Statut forêt de protection                 

Qu'est-ce-que le statut de forêt de protection ? Son intérêt ?

Il s'agit d'une forte protection qui garantit l'intégrité du massif boisé, à long terme, et toute aggravation du cloisonnement par les infrastructures. Le classement en forêt de protection interdit en outre " tout changement d'affectation ou tout mode d'occupation des sols de nature à compromettre la conservation ou la protection des boisements ".

 

Ce statut, réservé initialement à des forêts de montagne, des forêts littorales et des forêts rhénanes, a été étendu en 1976 (loi du 10 juillet sur la protection de la nature) aux bois et forêts situés à la périphérie des grandes agglomérations, ainsi que dans les zones où leur maintien s'impose, soit pour des raisons écologiques, soit pour le bien-être de la population.

Un peu d'histoire récente

Bien sûr, ces dispositions ne peuvent que concerner les forêts d'Ile-de-France, massifs périurbains (le massif de Saint-Germain est celui le plus proche de Paris) sujets à des pressions multiples, risquant trop souvent d'être considérées comme une réserve foncière… En 1994, le Schéma Directeur de la Région Ile-de-France (SDRIF) prévoit d'appliquer le statut aux forêts de la Région

 

A l'initiative de la Fédération Nationale des Sociétés d'Amis des Forêts (FNSAF), le premier statut est accordé aux forêts de Sénard en 1995. Fontainebleau a reçu le classement en 2002, après dix ans de procédure, Rambouillet en septembre 2009, après une procédure également longue, et Versailles-Fausses Reposes en 2007.

Et pour nos forêts de Saint-Germain et de Marly ?

Notre association a fait officiellement la demande de classement pour chacune de nos deux forêts fin avril 2003.

 

Le 11 avril 2006, le conseil municipal de Saint-Germain a rejoint notre initiative, trois ans après notre demande officielle. Nous étions alors au début du débat public relatif au prolongement de l'A104. Les dossiers des sociétés d'étude préparés pour le maître d'ouvrage et rédigés avant l'ouverture des débats font d'ailleurs état de la demande antérieure de la demande de classement. Parmi les cinq tracés envisagés alors pour le prolongement de la Francilienne, deux avaient des impacts forts sur la forêt. 

 

A l'automne 2006, le débat aboutit au choix par le ministre Perben, d'un tracé épargnant totalement la forêt

Saint-Germain, où en est-on ?

La procédure de demande de classement a été lancée par Monsieur le Préfet des Yvelines. Un comité de pilotage a été mis en place par le sous-préfet, invitant à une première réunion le 10 décembre 2007. C'est la première des étapes du classement.

 

Les groupes de travail mis en place dans le cadre du groupe de pilotage se sont tous réunis au premier semestre 2008. Notre association est présente dans les 5 groupes :

  • Infrastructures

  • Sylviculture

  • Accueil du public

  • Foncier, Patrimoine bâti de l'Etat-Agriculture

  • Gestion de la faune sauvage

Après des réunions de chaque groupe au premier semestre 2008, la procédure marque le pas. Une réunion du comité de pilotage, prévue en mai 2009, a été reportée, au motif que l'ensemble des partenaires n'était pas en mesure de fournir les éléments relatifs aux emprises, notamment d'infrastructures, qui n'auraient pas été prises en compte initialement. La réunion, qu'on annonçait reportée à la rentrée, n'a toujours pas eu lieu.

 

De même, une réunion du groupe de travail "Accueil du public" s'est tenue en juin 2009. Un bureau d'étude, retenu pour mener pendant l'été une étude des motivations et besoins des visiteurs y a présenté la méthodologie prévue. Et les résultats devaient être présentés à l'automne 2009. Sans suite pour l'instant.

Et pour Marly ?

Nous savons que le dossier n'est pas prioritaire. Comme indiqué plus haut, nous avons tenté de relancer le dossier auprès du ministre de l'Agriculture et de la Pêche en 2007, via le président de la F.N.S.A.F. Celui-ci nous a clairement indiqué la nécessité d'établir des priorités, la procédure pour St-Germain, par exemple, ne pouvant être lancée qu'après la finalisation du dossier de Rambouillet. Et nous savons, par l'O.N.F., qu'après St-Germain, on choisira d'aborder le dossier d'une forêt non contigüe, probablement Meudon.

Pour en savoir plus         

 

- Informations légales - Plan du site -