Prolongement de l'A104

Les premières études pour la Francilienne ont été lancées en 1965 pour que la Région Ile de France dispose d'une rocade autoroutière à environ 30 à 40 kilomètres du centre de la capitale.  Il s'agit de répondre aux objectifs suivants : 

- Desservir et relier les pôles régionaux et les zones d'activités économiques ; 

- Répondre aux besoins de déplacements dans la couronne parisienne ; 

- Décharger les routes proches de la Francilienne ;

- Améliorer la sécurité routière. 

Le bouclage n'est pas total

puisque l'A104 commence dans le Sud-Ouest de Paris après Evry (la A104 vient buter sur l'A10 du côté de St Jean-de-Beauregard) et s'achève à Méry-sur-Oise au nord-ouest de Paris. Le prolongement prévu de l'A104 va de Cergy-Pontoise à Poissy-Orgeval. Mais le bouclage ne sera pas encore complet car il faudra l'achever d'Orgeval à Saint-Quentin-en Yvelines. Dans le dossier du Débat Public qui a été lancé en février 2006, 5 tracés ont été proposés,  dont deux, le tracé bleu et le tracé noir, coupaient la forêt de Saint-Germain.

Quels sont les enjeux pour les forêts de Saint-Germain et de Marly ?

Pour notre association, seul le tracé rouge correspondait à notre objectif de protection patrimoniale de la forêt de Saint-Germain : " Un bien inestimable à transmettre aux générations futures ". En effet, le tracé rouge était : - le moins agressif pour l'environnement naturel (tranchée couverte en zone urbanisée, mise en place de merlons en zones semi-urbanisées avec un différentiel de 6 à 8 mètres entre la chaussée de l'autoroute et le sommet des merlons) ; - le plus efficace économiquement puisqu'il passe à la porte des principales implantations industrielles et commerciales ; - le mieux conçu dans le cadre du schéma routier régional : bonne distance de Paris et bonne articulation avec le réseau local ; - hormis le tracé noir assassin, c'est le moins coûteux, y compris avec les surcoûts pour améliorer le bien nécessaire des riverains.

 

 Notre association a largement participé au débat, par ses interventions en séances générales ou thématiques et par la rédaction d'un Cahier d'Acteurs précisant son choix et les raisons de celui-ci.

 

 

Quel est le tracé retenu par M. Perben, Ministre des Transports en octobre 2006 ?  

C'est donc le tracé vert qui a été retenu par le ministre. Ce tracé a été modifié afin de passer au plus près de la commune de Saint-Ouen-l'Aumône. Il passera en souterrain sous la commune d'Eragny pour continuer ensuite en tranchée couverte sous la N184 au niveau de Conflans-Sainte-Honorine. La traversée de la Seine se fera sur un pont. Après la plaine d'Achères, il passera sous la D30 et traversera la Seine à hauteur de la limite d'Andrésy et de Carrières en caissons placés sur le lit du fleuve. Il prendra le tracé rouge à Carrières.  Le Maître d'Ouvrage est chargé d'étudier avec chaque commune les modalités de réalisation de ce schéma général, qui doit déboucher sur une enquête publique fin 2010.

 

Des décisions ont été prises :       

1) la réalisation de l'autoroute reste à l'ordre du jour ; 

2) un tracé a été choisi ; 

3) il n'y aura pas de péage.

Mais à fin 2009, les Amis de la Forêt constate qu'il y a du retard, que la décision de M Perben est encore fragile : position plus souple du maire de Conflans, mais rejet affirmé en campagne électorale du futur député de Poissy (et qui est maintenant député). 

 

Pour nous, il faut noter que : 

1) la forêt n'est pas menacée ; 

2) le combat n'est pas terminé, car la N184 n'est pas ramenée au gabarit qui nous conviendrait (2 fois 1 voie et sécurisée) ; 

3) il faut lutter contre l'élargissement de l'A13 en forêt de Marly (mise en place de merlons protecteurs). En effet il faut souligner que l'absence de projet de bouclage, lequel de toutes façons, ne prendrait effet que dans x années, fait peser de lourdes menaces sur l'état actuel de l'A 13 , d'autant que les élus locaux, notamment en Conseil Général et à St-Germain, sont favorables à son élargissement                                                                                      

 

Quelle est la situation en ce début de 2010 ?

Le comité PROFILE où  les Amis de la Forêt sont représentés par deux des administrateurs continue son action pour mener à bien ce prolongement selon le tracé vert décidé par Dominique Perben, Ministre des transports.

- Informations légales - Plan du site -